• ABC Bonheur
  • Actualités positives
  • Articles bonheur et bien-etre
  • Citations bonheur et bien-etre
  • Suggestions bonheur et bien-etre
Accueil du site

Astuces bien-être pour lutter contre l'insomnie

Article de la catégorie "Apprendre le bonheur"

Par Isa le 25/08/2014          partager cet article sur Facebook
Astuces bien-être pour lutter contre l'insomniePerso, nul bonheur n'est possible pour moi si je ne dors pas bien ! Le manque de sommeil paralyse tous mes capteurs de bien-être, aussi j'ai développé mes propres astuces pour venir à bout de la plupart des insomnies au fil des ans. Je partage, ça peut servir !

Il semblerait que l'insomnie ait de nombreuses origines, mais elle est souvent liée au stress et à l'anxiété de la journée ou de la période (ennuis personnels, conflits, altercations, situations délicates passées, présentes ou futures, stress au boulot ou pendant les études...). Avez-vous déjà remarqué que certaines "pensées compulsives" peuvent apparaître la nuit et être plus collantes que le pire des chewing-gums alors que nous les avons plutôt bien gérées dans la journée ? C'est de cette forme d'insomnie que nous allons parler ici.



La tête

Gérer les pensées compulsives

Impossible de se vider la tête, une pensée nous occupe le cerveau et il n'y a rien à faire, elle revient sans cesse. C'est ce que l'on appelle une pensée compulsive.

Méthode 1 : très efficace !

Les pensées compulsives bien collantes ne résistent en général pas à cette méthode ! Il suffit simplement d'écrire ces vilaines pensées sur un papier. On reste en boucle sur l'attitude de quelqu'un ? On le marque sur un papier ! Bien en détail, avec ce qu'on lui reproche. On reste bloqué(e) sur tout ce qu'on a à faire demain. On le marque. C'est quasiment garanti à 100%, on peut ensuite s'endormir comme un bébé. Et si d'autres pensées viennent troubler notre esprit, il suffit de les écrire sur notre papier ! Peut-être que ça prendra 1 heure, mais ensuite, le sommeil pourra venir plus facilement, car on sera alors débarrassé(e) de ce qui nous empêchait de dormir. Le seul détail à penser avant le coucher, c'est de poser un papier et une feuille à côté de son lit ! (perso, j'ai un bloc entier sur ma table de nuit, pas forcément pour les vilaines pensées compulsives que j'ai réussi à vaincre en grande partie au fil du temps, mais surtout pour les idées "créatives" qui viennent en pleine nuit !)

Méthode 2 : à tester en complément de la méthode 1

Il suffit d'essayer de penser à des choses agréables, des lieux, des personnes que l'on aime, des moments de bonheur, ou même pourquoi pas de laisser libre-court à nos rêves les plus fous. J'aime beaucoup imaginer par exemple ce que je ferais si je gagnais au Loto ! C'est... débile mais ça ne coûte rien et c'est très distrayant ! Le principe ici est de contrer les pensées compulsives à chaque fois qu'elles reviennent. Et si l'on prend cela comme un jeu, c'est encore plus efficace ! Parfois je rigole dans mon lit, lorsque je sens qu'une pensée compulsive que j'essaye de chasser revient dans mon esprit et je m'amuse à la chasser. Et au bout du compte, je pense que ça doit m'aider à me détendre et à me vider l'esprit suffisamment pour que je m'endorme peu après... Essayez vous me direz ;-)

Jukebox : choisir LA bonne musique !

Je me suis aperçue il y a quelques années qu'il y avait parfois une musique de fond dans ma tête, je suis un véritable jukebox vivant ! Si cela est également votre cas, essayez de déceler la musique qui est "diffusée" au moment des insomnies. Très bizarrement, j'ai constaté que c'était souvent des musiques au rythme soutenu. J'essaye donc dans ce cas-là de remplacer ces morceaux par une musique douce. Un peu comme les berceuses de notre enfance. J'ai 2 solutions qui fonctionnent bien en ce moment : "If It Be Your Will" de Leonard Cohen, ou bien un morceau que j'ai composé "Flying Across the Clouds" (on n'est jamais mieux servi que par soi-même !). A vous de trouver vos propres musiques spécifiques pour ces moments-là !

Voici mon morceaux, fermez les yeux, vous allez vous détendre ! ;-)



Le corps

Respiration

En cas d'impossibilité à s'endormir ou se rendormir, une des choses à faire en complément est de travailler sur sa respiration, de se concentrer dessus. Une respiration lourde et profonde peut nous permettre de nous détendre (et de penser à autre chose) si l'on se concentre bien dessus. Consultez l'article sur la respiration pour éprouver du bien-être pour en savoir plus.

Attention aux positions tordues !

C'est tout bête, mais si vous êtes couché(e) en "tire-bouchon", il est tout simplement possible que votre corps n'apprécie que très moyennement cette position et que cela ait des répercutions sur la circulation sanguine par exemple, donc sur l'endormissement. Prenez donc soin à ce que votre corps soit le moins "noué" possible. Incurvé oui, noué non !

Bien sûr, ces astuces ne fonctionnent pas toujours, bien sûr elles ne fonctionnent pas forcément à la première tentative, ni même à la deuxième ou à la troisième, mais elle fonctionnent si l'on "s’entraîne" et que l'on essaye régulièrement. Je les utilise depuis plusieurs années et j'ai réussi à lutter contre la majorité des insomnies grâce à cela. Evidemment certains moments de notre vie sont trop graves et pesants pour que cela fonctionne, mais j'ai de bons résultats dans la majorité des autres cas. Je pense que cette "méthode" pourra en aider certain(e)s, dans son intégralité ou par petites touches, à chacun d'y trouver son bonheur et d'y ajouter son expérience propre et d'ajouter ses propres astuces !

Quelques informations complémentaires...

Facteurs aggravants

Bruit, lumière, mauvais matelas, consommation tardive de certains aliments (trop) et/ou de certaines boissons (caféine, alcool...), utilisation de télévision ou d'ordinateur (ou téléphone portable) juste avant le coucher, tous ces éléments sont à priori des facteurs aggravants de l'insomnie. Cela ne veut pas dire que l'on va être insomniaque si l'on boit un café, que l'on dort sur un mauvais matelas et que l'on passe la soirée sur son PC... mais se sont des facteurs qui doivent être identifiés et limités si l'on veut essayer de diminuer la fréquence des insomnies !

Attention, parfois l'insomnie cache des pathologies plus graves !

Certaines insomnies chroniques sont une des expressions de la dépression ou d'une apnée du sommeil par exemple, si vous sentez que cela revient très souvent, foncez chez votre docteur, seule la médecine peut vous aider dans ces cas-là.


Article vu 3611 fois          commenter

haut de page

Commentaires


Pas de commentaire pour l'instant.


> Exprimez-vous !

Tous les champs sont obligatoires, merci de les renseigner avant de valider.

champ obligatoire !  

champ obligatoire !  
> Votre adresse ne sera pas affichée sur le site.
> Une adresse erronnée peut entraîner la suppression du commentaire.

champ obligatoire !


Protec
champ obligatoire !  




haut de page

Autres articles de la même catégorie



haut de page