• ABC Bonheur
  • Actualités positives
  • Articles bonheur et bien-etre
  • Citations bonheur et bien-etre
  • Suggestions bonheur et bien-etre
Accueil du site

Outil bien-être : aller à l'essentiel !

Article de la catégorie "Apprendre le bonheur"

Par Isa le 31/03/2014          partager cet article sur Facebook
Outil bien-être : aller à l'essentiel !Pour trouver le bon équilibre, nous devons déterminer ce qui est vraiment indispensable à notre bien-être et ce qui est superflu. Et faire des choix. Et les appliquer.

Différencier le qualitatif du quantitatif

La grande erreur que nous commettons parfois, c'est de confondre "qualité" et "quantité". Parce qu'à trop vouloir en faire, à trop vouloir "profiter", on ne profite de rien au final. On survole tout sans jamais rien approfondir. Or notre bonheur et notre évolution personnelle dépendent de la richesse de nos échange avec les autres, du bien-être procuré par les activités qui nous font vibrer, des efforts déployés et des victoires obtenues dans les petits et grands projets auxquels on croit, etc. Et on le constate souvent, la tendance générale est clairement au retour à "l'authentique" et aux bases... A l'essentiel donc.

Les gens changent, nos rapports avec les autres et avec la vie évoluent, nos désirs aussi. Il ne faut donc pas avoir "honte" de ne plus être le / la même qu'avant et de vouloir autre chose aujourd'hui, si c'est pour son bien. Tant que l'on reste fidèle à soi-même. Chaque profil est unique, à nous de délimiter le nôtre. Première étape : se poser les bonnes questions et déterminer nos envies et nos besoins.
  • Qui sont les personnes qui comptent vraiment pour nous et pour qui nous comptons ?
  • Quelles sont les activités qui nous apportent réellement du bonheur et qui sont indispensables à notre vie ?
  • Quels sont les projets qui peuvent véritablement être un "plus" pour notre vie ?
  • Et à l'inverse, qui sont ceux dans notre entourage qui sont soit des personnes avec qui il n'y a aucun échange "vrai", aucun enrichissement réciproque, soit même des personnes toxiques qui nous plombent et nous tirent vers le bas ? Et celles que l'on se "force" à voir, pour les conventions, ou parce qu'il faut fréquenter Pierre pour continuer de voir Paul, parce que ceci, parce que cela... enfin bref, pas forcément pour de bonnes raisons.
  • Quelles sont les activités que l'on fait pour les mêmes mauvaises raisons, ou pour se faire valoir, ou parce que c'est la mode, mais en réalisant que cela ne nous correspond pas tant que ça et que l'on peut facilement trouver bien plus enrichissant pour nous ?
  • Quels sont les projets dans lesquels on se perd, on se fatigue et qui n'apporteront rien au final, ou si peu ?


Une fois cette étape "bilan" franchie, lorsque l'on fait le constat que l'on se disperse trop et que l'on ne s'enrichit finalement pas tant que cela de notre vie actuelle (en tout cas loin de ce que l'on pourrait en obtenir), il faut parfois faire le nécessaire pour "recadrer" son existence. Faire peu de choses, mais miser sur celles qui nous intéressent vraiment et qui nous apportent du bien-être concret, et voir uniquement les personnes avec qui l'échange est enrichissant, celles qui nous font grandir...

Alléger sa vie pour trouver son équilibre

Une fois nos "aspirations personnelles concrètes" déterminées, nous devons passer à la phase 2 et agir en conséquence. Tout simplement pour être cohérent avec nous-même, ce qui est d'une importance capitale, notamment pour renforcer notre confiance en soi et donc notre sérénité. Ce n'est pas toujours évident, car il est bien plus simple de "ne rien faire", de ne rien changer. Cela peut prendre du temps. Et nous devons prendre le temps nécessaire pour faire les choses "comme il faut", sans précipitation, de manière réfléchie. Et surtout, nous devons avoir conscience qu'il est bien plus profitable pour notre bonheur à venir d'agir et de changer les choses qui ne vont pas du tout ou pas complètement dans notre vie, que de rester immobile. Même si cela doit provoquer des remous autour de nous. Tant que cela se fait dans le respect et sans blesser personne, alors il n'y a aucun souci.

On hésite parfois, on n'ose pas. Mais c'est une avancée personnelle indéniable, tout comme le fait d'apprendre à dire non par exemple. Et au final, une fois le pas franchi, on réalise qu'on a fait ce qu'il fallait pour nous. Et c'est une réussite et un pas vers le bien-être. Et rien que pour cette raison... ça vaut carrément le coup de bouleverser les choses établies. D'autant plus que si les changements sont bien réfléchis et véritablement basés sur nos envies sincères, il y aura forcément du positif à la clé !


Article vu 2705 fois          commenter

haut de page

Commentaires


Pas de commentaire pour l'instant.


> Exprimez-vous !

Tous les champs sont obligatoires, merci de les renseigner avant de valider.

champ obligatoire !  

champ obligatoire !  
> Votre adresse ne sera pas affichée sur le site.
> Une adresse erronnée peut entraîner la suppression du commentaire.

champ obligatoire !


Protec
champ obligatoire !  




haut de page

Autres articles de la même catégorie



haut de page