• ABC Bonheur
  • Actualités positives
  • Articles bonheur et bien-etre
  • Citations bonheur et bien-etre
  • Suggestions bonheur et bien-etre
Accueil du site

Un des secrets du bonheur : apprendre à déculpabiliser !

Article de la catégorie "Apprendre le bonheur"

Par Isa le 28/01/2014          partager cet article sur Facebook
Un des secrets du bonheur : apprendre à déculpabiliser !Un des trucs qui nous plombe le plus la vie, c'est la culpabilité. Pourquoi et comment dépasser ce sentiment paralysant ?

Pourquoi ?

Une éducation trop exigeante, des modèles de réussite et de vertu que nous devons "absolument" copier pour (soi-disant) être quelqu'un de bien, l'image de la "perfection" que nous renvoient les médias et la société... et hop, on se laisse très souvent dépasser par un vilain sentiment de culpabilité ! Et cela impacte notre vie bien plus qu'il ne le faudrait...

On se sent coupable de ne pas être la personne que l'on "doit être", de ne pas "faire ce qu'il faut", ou même de faire ce que l'on aime... on ressent un besoin irrépressible de "faire plaisir" et de "plaire" à notre entourage, proche ou pas. Entourage qui ne nous demande finalement très souvent rien... et surtout pas de faire des choses contre notre volonté ! Nous pensons généralement que les gens attendent beaucoup de nous, mais il n'en est rien, il nous aiment et souhaitent que nous soyons heureux(se). Nous nous mettons la pression tout(e) seul(e) ! Et nous devons également relativiser ce qui est de notre propre responsabilité et ce qui ne l'est pas du tout. On se laisse très facilement charger par la culpabilité que les autres veulent "partager" avec nous, ce qui n'est vraiment pas une bonne idée... Porter le fardeau des autres : NON !

Ai-je donné le meilleur de moi-même ?

La seule et unique question à se poser en permanence est celle-ci : est-ce que j'ai fait de mon mieux ? Si oui, alors il n'y a aucunement lieu de culpabiliser. La culpabilité est un poids bien trop lourd à porter lorsque nous ne sommes pas responsables... alors pourquoi se charger inutilement ? A partir du moment où on est clair(e) avec soi-même, tout va bien. Des remords subsistent ? Alors nous devons simplement analyser ce qui ne s'est pas passé correctement pour que nous ne soyons pas fier(ère) de nous, l'intégrer à notre base de données des "choses à faire ou à ne plus faire" et agir différemment dans le futur pour n'avoir aucune raison de se sentir coupable.

Si la culpabilité est déjà installée, nous devons dédramatiser, dépassionner les choses, prendre du recul et lâcher prise pour réussir à être plus serein(e). Trouver systématiquement un angle différent permettant de voir les faits avec un oeil nouveau, plus objectif, en faisant preuve de moins d'exigence vis-à-vis de nous-même. Par exemple :on aime procrastiner ? Et alors, qui a dit que c'était mal ? Assumons notre goût et surtout, inversons le regard qu'on a sur ce comportement : c'est aussi un moyen de mieux profiter de la vie ! Ne pas savoir se (re)poser ni se retrouver avec soi-même est peut-être plus grave que de le faire trop souvent à notre goût, non ?

Et si l'on applique cet exemple à tout ce qui nous rend coupable... alors il devient plus facile d'être zen et en paix avec soi-même !


Article vu 5772 fois          commenter

haut de page

Commentaires

Galou (28/01/2014 - 09:40:29)
Cet article me fait penser aux 4 accords toltèques :)
Après je trouve également (ce qui résulte très certainement de notre éducation) que nous sommes vite juges. Juger ce qu'untel a fait ou non est monnaie courante et donc engendre la culpabilité pour celui qui ne sait pas forcé prendre du recul...
Aussi, comme je l'ai lu récemment dans un article la culpabilité peut nous faire cheminer... Par exemple choisir un mode de vie différent de celui que nous avons eu jusque là demande beaucoup d'investissement et d'énergie. Ça ne peut pas se faire du jour au lendemain. Et donc lorsqu'on culpabilise un peu parce qu'on fait ci ou ça qui va à l'encontre de ce qu'on a choisi et bien cela nous permet de nous rediriger vers l'aspiration du départ... (pas sûre d'être claire) donc dans un sens la petite culpabilité qui subsiste en nous peut être créatrice et nous faire au contraire avancer... Qu'en penses-tu ? :)
haut de page
Isa (28/01/2014 - 13:07:47)
Effectivement, c'est un des accords toltèques, mais "pas que" ! Le principe du "ai-je fait de mon mieux" est à priori un outil dans plein de "théories du bonheur"... je crois tout simplement parce que c'est du bon sens qui nous permet de désamorcer très rapidement ce qui nous ronge :-)
Concernant la fin de ton commentaire, je pense (mais ce n'est que ma propre vision des choses) que la culpabilité pure sous toutes ses formes, c'est le mal ! Cela bousille la santé, nous ronge de l'intérieur. MAIS comme tu le présentes ici, si nous arrivons à transformer la culpabilité en force pour avancer, là je dis oui ! Et je pense que c'est d'ailleurs ça LE secret du bonheur, arriver à métamorphoser les mauvaises choses en bonnes choses. Comme dans cet article où l'on utilise notre colère pour prendre une revanche sur la vie et être heureux : http://www.abc-bonheur.fr/articles-bonheur/Supprimer-les-personnes-toxiques-de-sa-vie-pour-etre-heureux-se--27.html
haut de page

Pas de commentaire pour l'instant.


> Exprimez-vous !

Tous les champs sont obligatoires, merci de les renseigner avant de valider.

champ obligatoire !  

champ obligatoire !  
> Votre adresse ne sera pas affichée sur le site.
> Une adresse erronnée peut entraîner la suppression du commentaire.

champ obligatoire !


Protec
champ obligatoire !  




haut de page

Autres articles de la même catégorie



haut de page